Tout comme moi, vous avez probablement déjà reçu un courriel d’un soi-disant riche inconnu qui, n’ayant pas trouvé d’héritier à qui léguer sa fortune, vous a proposé de vous faire un don inespéré de plusieurs centaines de milliers de dollars.

En échange de quoi, bien sûr, vous deviez verser initialement un acompte afin que puissent être libérés les fonds. Ce genre de stratagème frauduleux est repris par des escrocs qui tentent d’arnaquer à la fois les propriétaires de maison tout comme les investisseurs immobiliers.

Heureusement, il existe plusieurs manières afin de se protéger. Mais avant d’élaborer, voyons de quel type de fraude immobilière il peut être question.

Les propriétaires de maison sont principalement victimes de deux types de fraudes. D’abord, la fraude liée au transfert de titre. Celle-ci se produit lorsque le titre de propriété est volé et qu’ensuite le fraudeur vend la maison ou fait une demande de nouvelle hypothèque sur la maison. Aussi, la fraude en forclusion. Elle se produit lorsque les propriétaires ont de la difficulté à effectuer leurs paiements. Les victimes sont amenées à transférer leur titre de propriété en échange d’un prêt qui les aidera à payer leur dû. Il arrive également que certains investisseurs soient victimes d’une fraude associée à l’investissement de leurs propres capitaux dans un projet immobilier géré par un arnaqueur.

Pour vous prémunir, vous pouvez appliquer ces méthodes :

Faites des recherches

1) Assurez-vous de bien connaître les gens et les entités avec qui vous faites affaire. Renseignez-vous sur la société ou la personne qui vous offre un prêt, ou encore qui gère un fonds d’investissement.

Si c’est trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas

2) Une offre trop belle pour être vrai cache souvent quelque chose. C’est d’autant plus vrai si l’on vous contacte pour vous convaincre d’adhérer à l’offre.

Communiquez directement avec votre prêteur hypothécaire

3) Les fraudeurs font souvent office d’intermédiaires entre les propriétaires de maison et les prêteurs, ce qui leur permet de mettre en place un stratagème frauduleux. Pour éviter ceci, rien ne vous empêche de traiter directement avec la banque ou votre prêteur privé.

Diversifiez vos investissements

4) Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Si vous choisissez d’investir dans un fonds de placement immobilier, ou encore, si vous participez à un prêt en groupe, n’y jetez pas tous vos avoirs; mieux vaut investir de plus petites sommes et diversifier vos investissements.

Consultez un avocat spécialiste en immobilier

5) Dans les cas d’incertitude, ce dernier pourra apporter son point de vue, à titre d’expert indépendant. Ses conseils seront particulièrement précieux advenant que vous songiez à confier la gestion de votre maison ou de tout autre bien à une autre personne.

Suivez la progression de vos investissements immobiliers

6) Demandez des comptes aux gestionnaires. Si vous avez un doute concernant votre maison, vous pouvez faire une recherche de propriété auprès du Registre foncier du Québec afin de vous assurer qu’elle y est bien encore enregistrée à votre nom.

Assurez votre titre de propriété

7) Pensez à obtenir une assurance titre. Celle-ci vous protégera des fraudes liées au transfert de titres.

 

Source : http://www.journaldemontreal.com/2017/05/21/comment-se-premunir-de-la-fraude-immobiliere

 

 

NDLR: La fraude hypothécaire la plus courante est la mise de fond non divulgué. La MDF est nécessaire pour faire un achat d’immeuble certain prêteur sont plus tolérant que d’autre … Mais les assureurs hypothécaires eux ne le sont pas. Donc, Votre conseiller financier , votre courtier hypothécaire  doit jouer avec la norme et souvent faire un geste illégal pour faire financer votre immeuble. Porter une attention à cela vous ne vous ferez pas taper sur les doigts vous personnellement mais votre nom sera lister chez les assureurs et tout futur dossier dans la même année risque de tomber des que votre nom apparaît. Pour l’achat d’immeuble locatif il est plus malléable de faire des manœuvres qui respectent les normes des prêteurs. informez vous à un professionnel habitué dans des approches de financement créatif. Un courtier hypothécaire est le professionnel le mieux équiper pour vous aider